الاثنين، 8 فبراير، 2016

Fêtes et coutumes tradition mariage marocain

mariage marocain Fêtes et coutumes 
Pour les sept jours initiaux du mariage, la tradition imposait le port de sept robes à la mariée représentant les sept régions du Maroc. La tenue pour le jour du henné était un caftan vert et doré, la takchita blanche symbole de la pureté était la robe d’ouverture, la fassiya (de Fès) était blanche, dorée, verte ou rouge, la r’batia (de Rabat) de couleur bleue, la sahraouia (du Sahara marocain) était une une m’lehfa composée d'un long tissu enroulé autour du corps, la soussia (ou tenue berbère), originaire du Souss robe très colorée pleine de motifs, le mejdoub, caftan doré et brodé. De plus en plus, les mariées portent aussi la robe blanche à l’européenne lors de la cérémonie2.
La fête du mariage commence avec l’arrivée des époux qui sont attendus dans la salle de réception où des chants religieux sont prononcés en cœur, accompagnés de tambours, précédés par deux grands drapeaux vert et rouge. Ils sont accueillis par le youyou des femmes et les applaudissements des hommes, La mariée porte la première de ses cinq tenues3.
Le couple s'installe alors sur un trône placé sur une estrade où ils vont rester une grande partie de la soirée pour accueillir leurs invités venus les féliciter et leur présenter leurs cadeaux. Cette réception n'est interrompue que par le départ des époux qui reviennent plus tard après avoir changé de tenue. Ils en porteront cinq en tout, tantôt traditionnels, tantôt modernes. Autre grand moment de la soirée quand le couple ou la mariée seule sont portés sur l'amariya par leurs amis en cape blanche dansant au rythme des musiques de l’orchestre3.
Ce soir là, la mariée est traitée comme une princesse : elle revêt de multiples tenues et de magnifiques bijoux, elle porte un diadème et fait son entrée en « ammarya » pour lui faire le tour de la salle en blanc. Avec son époux, elle occupe des chaises magistrales. Quatre femmes sont chargées de l’aider à se changer plusieurs fois dans la soirée et porter ses lourds bijoux. La princesse d’un soir porte également une tenue traditionnelle spécifique aux origines de la famille: Fès, Nord, Est, berbère…
Le diner est composé en général de trois mets : une pastilla, un plat de viande (tajine de pruneaux, méchoui ou encore poulet rôti aux olives), et d’un dessert. De plus en plus de familles servent un gâteau glacé en plus de la traditionnelle corbeille de fruits. La cérémonie va durer jusqu’au lever du jour, et le bouquet final est la robe blanche occidentale que beaucoup de jeunes marocaines adoptent. Les festivités ne s’arrêtent pas là. Le lendemain, la famille de la mariée rend visite au nouveau couple en apportant le petit déjeuner. Dans d’autres, la nouvelle épouse ne sort de chez elle que le 7e jour après son mariage, pour rendre visite à sa famille. Et tout au long de la semaine, les nouveaux mariés vont visiter et recevoir des amis et proches.