بحث حول المخدرات بالفرنسية



بحث حول المخدرات بالفرنسية
بحث حول الافات الاجتماعية بالفرنسية
التدخين واضراره بالفرنسية
فقرة قصيرة عن الافات الاجتماعية بالفرنسية
la drogue
طلب موضوع عن المخدرات  بالفرنسية
بحث عن المخدرات قصير
نص حجاجي عن التدخين قصير بالفرنسية
« La consommation de drogues par les jeunes est une réalité de plus en plus inquiétante »
Quelles en sont les causes et les conséquences, et quelles solutions vous proposez pour résoudre ce problème.

Dangers de la drogue

Ritualisation de la prise de risque, transgression de l'interdit à caractère initiatique, la drogue véhicule une double dimension : négative, par le risque et les conséquences graves que peut entraîner sa consommation ; mais aussi positive, en raison de la puissance symbolique de l'interdit qu'elle peut exercer chez certains jeunes. Deux questions sont cependant centrales et obsèdent les parents confrontés à ce fléau : pourquoi mon enfant se drogue-t-il ? Que dois-je faire pour le sortir de là ?

Causes

Les trois principales causes socio-affectives qui peuvent en partie expliquer la consommation de drogue par l'adolescent sont : le sentiment d'abandon consécutif au divorce des parents, ou associé à un délitement familial ; la difficulté de trouver un sens à sa vie et à la vie en général ; une volonté de transgression plus forte que l'interdit, parfois encouragée par un entourage trop systématiquement hostile à l'adolescent. Souhaiter s'intégrer à un groupe, réduire les tensions psychiques, attirer l'attention des parents, sont également des motivations fréquentes de l'adolescent qui passera à l'acte d'autant plus facilement que la recherche de repères et d'identité est difficile. Moins le jeune dispose en effet de moyen de construire ses propres repères, plus les risques de consommation de drogues sont grands.

La consommation de drogues et ses causes

A l’occasion de sorties et soirées la consommation de drogues pourra être banalisée. Les individus se disent dans ces situations que leur consommation reste occasionnelle et limitée aux fêtes. Mais il peut arriver que, progressivement, ils ressentent le besoin de consommer de la drogue en dehors des occasions de sorties. Petit à petit, ils vont alors augmenter leur fréquence de consommation et devenir dépendants.

Les situations de précarité vont aussi amener certaines personnes à consommer de la drogue avec le risque sous-jacent de la dépendance. La drogue est, là aussi, vue comme un moyen de gérer ses problèmes ou de les oublier.

Une autre cause possible de la dépendance à la drogue est le désir de stimuler ses capacités physiques ou psychiques. Les individus pensent alors à tort que la drogue peut leur permettre d’être plus performant dans leur vie professionnelle ou pour la pratique d’un sport en particulier.

Enfin, la dépression et le stress font partie des troubles psychologiques qui peuvent amener certaines personnes à une dépendance à la drogue. Face à un état de profonde tristesse, d’absence de motivation et la désillusion, la drogue peut être vue comme une bouée apportant des sensations de plaisir que la personne ne ressent plus du fait de sa maladie psychologique ou de son état de déprime.


    On constate que beaucoup de personnes, surtout les jeunes, se donnent de plus en plus à la drogue. Ils tombent sous l’effet désastreux de cette substance mortelle. Qu’est-ce qui les pousse donc à se droguer ? Quels sont les effets de ce comportement ? Comment résoudre ce problème ?
    La drogue modifie notre perception de la réalité en agissant sur le système nerveux central. Donc, c’est une substance indiscutablement nuisible à notre vie. Pourquoi les jeunes se droguent-ils alors ?
Les adolescents se droguent d’abord par curiosité. C’est sans doute évident qu’un adolescent veut expérimenter un produit toxique dont on parle beaucoup dans son groupe, comme la première cigarette par exemple qu’il veut gouter, parfois en cachette. Ensuite, c’est par imitation qu’ils se droguent. En effet, si dans un groupe de copains ou au sein de la famille, quelques individus influents se droguent, le jeune se voit dans l’obligation de les suivre pour être accepté et reconnus, c'est-à-dire, prendre lui aussi sa dose de drogue, si non il risque d’être exclu du groupe. L’ennui ou les problèmes familiaux peuvent aussi amener les jeunes à se droguer. La jeunesse est une période très agitée où les adolescents sont souvent victimes de leurs rêves parfois irréalisables, d’où le sentiment de déception et d’échec. Croyant qu’en se droguant, ils peuvent fuir cette réalité amère, ils consomment alors des produits hallucinogènes. D’autres raisons peuvent aussi être à l’origine de ce phénomène comme la misère, l’incompréhension ou tout simplement l’absence du père …
    Les conséquences de ce comportement sont multiples et très dangereuses. En effet, la drogue produit chez les jeunes une démotivation et une diminution du désir d’apprendre, de penser aux examens ou de faire n’importe quel travail, d’où un mauvais rendement scolaire ou professionnel qui se termine indiscutablement par l’abandon de ses études et l’échec dans sa vie. Toutes les substances hallucinogènes lui causent aussi une diminution de la vigilance et des réflexes spontanés, donc un risque imminent d’accidents mortels. Ces produits toxiques l’exposent certainement à des risques psychologiques graves. Les plus connus sont, à titre d’exemple, la mauvaise humeur, l’agressivité, les crises d'angoisse et de panique, la perte de contrôle de soi, les troubles du comportement, les délires… Au niveau physiologique, les dangers sont encore plus graves, car le consommateur risque d’avoir des maladies incurables comme le sida, le cancer ou tout simplement la mort.
    Pour protéger les jeunes de ce mauvais comportement, il convient de les sensibiliser au sein de la famille en créant un climat de confiance et de dialogue. Ainsi, on peut facilement les mettre en garde. L’école peut aussi jouer un rôle très important dans la prévention en organisant des exposés, des journées de sensibilisation, des tables rondes autour de ce phénomène, des projections… .

     Bref, tous les moyens qui peuvent développer chez les jeunes une prise de conscience de la gravité de la consommation de la drogue.
Le consommateur, selon son désir, pourra donc à volonté :
  • Trouver la détente et l’éloignement du quotidien avec l’alcool, le tabac, le cannabis ou l’héroïne.
  • Faire preuve de convivialité avec l’alcool, le cannabis ou la cocaïne.
  • Faciliter l’empathie avec l’ecstasy.
  • Rechercher une désinhibition et vaincre sa timidité avec l’alcool, le cannabis et tous les stimulants.
  • Chercher l’ivresse et le délire pour "se défoncer" avec l’alcool, le cannabis ou, pour un bref instant, avec les produits volatils.
  • Passer une nuit folle avec de l’ecstasy pour danser toute la nuit.
  • Délirer dans un monde fantastique avec les hallucinogènes et particulièrement le LSD ou les champignons hallucinogènes.
  • Avoir l’impression (souvent fallacieuse) d’être brillant en société et de dominer le monde avec les stimulants, particulièrement la cocaïne ou les amphétamines.
  • Trouver un plaisir orgasmique en solitaire avec l’héroïne.
  • "Soigner" sa dépression ou son anxiété avec l’alcool, le tabac, le cannabis ou l’héroïne.
  • Etc. etc.